ENGLISH | FRANÇAIS | DEUTSCH | ITALIANO | РУССКИЙ | ΕΛΛΗΝΙΚΑ
 

Paros
Paros est la troisième plus grande île des Cyclades, située à l'ouest de Naxos, de laquelle elle est séparée par un détroit d'environ 3 miles. Du Pirée elle se trouve à une distance de 90 miles nautiques. Elle a une superficie de 194.46 kilomètres carrés et son littoral atteint 118.5 km. La population permanente de l'île, selon le dernier recensement, est de 14.000 habitants, tandis que les visiteurs annuels dépassent les 200.000.

La position géographique de Paros au centre de la mer Egée, le carrefour des routes maritimes reliant la Grèce continentale aux îles de l'Archipel, les côtes de l'Asie Mineure et dans un sens plus vaste la Méditerranée, a été dans son évolution l'origine du développement de l'île. Quelques unes des côtes de Paros forment des plages magnifiques (principalement dans la partie orientale) aussi que des petits ports naturels, tandis qu'ailleurs elles sont abruptes et rocailleuses. Sur le côté nord se forme la grande baie de Naoussa, un des ports les plus pittoresques de la mer Égée.

Le climat de l'île est typique des Cyclades: tempéré, sec, avec des hivers doux et peu de précipitations. La température moyenne annuelle est d'environ 18 degrés Celsius, mais à partir du mois de Mai jusqu'en Septembre la température augmente considérablement. En Août, pendant environ 20-30 jours, la chaleur de l'été est atténuée par les "meltemia", les vents du nord qui soufflent avec une intensité de 5-7 à l'échelle de Beaufort durant la journée et le soir ils s'apaisent.

La faune de l'île est riche: sur la zone côtière on trouve le lys de mer, l'amarante, des épines diverses et de la criste marine. Sur les plaines poussent des genévriers et des pistachiers, des cèdres, des bruyères etc, tandis que dans les régions vallonnées et montagneuses on trouve en plus la sauge, l'origan, le fenouil, le romarin, mais aussi des cyclamens et des anémones. La végétation de Paros est dominée par les tamarins, les cyprès, les pins, les caroubiers, les araucarias, les vignes, les figuiers et les oliviers. Les zones humides de Paros contribuent à la beauté naturelle du paysage, enrichissent la flore et constituent des zones vitales pour les oiseaux migrateurs qu'on rencontre à Kolymbithres près de Naoussa, à Santa Maria, à Molos, à Chryssi Akti, à Alyki, à Kambos, et à Livadia (Prairies) de Paroikia. Les cultures agricoles sont cultivées en terrasses sur les pentes et sur un assez grand nombre de plaines. L'île produit une huile d'olive d'excellente qualité, des pommes de terre, du vin, des légumes, des fruits et des céréales.

Les résidents permanents, les Pariens, s'occupent principalement de la pêche, de l'agriculture, de l'élevage et du tourisme. Parmi les produits divers de haute qualité, Paros produit annuellement des grandes quantités de vin, ce qui entraine la formation des entreprises vinicoles et des unités industrielles pour la production d'ouzo – et notamment de la fameuse "souma" locale. Le célèbre fromage parien "graviera" (une sorte de gruyère), l'huile d'olive et les figues couvrent surtout les besoins des habitants. Les régions les plus fertiles sont celles de Paroikia et de Marpissa. Paros possède également des précieux minéraux, le plus célèbre parmi lesquels étant le marbre parien blanc comme la neige, qui est mondialement renommé.

Histoire de Paros
6800 - 3200 avant JC • l'âge de la pierre
Même si la navigation dans la mer Égée était déjà développée à partir du 9e millénaire avant JC, ce n'est que pendant la période néolithique (6800 à 3200 avant JC) que les îles de l'Égée furent habitées systématiquement. Les premières traces de vie sociale dans l'île de Paros se présentent sur l'îlot Saliangos, entre Paros et Antiparos, où a été fondé un des plus anciens lotissements de la période préhistorique égéenne (5e-4e millénaire avant JC).

3200 - 1100 avant JC • L'âge du bronze
Pendant l'âge du bronze (3200 - 1100 avant JC) trois grandes cultures apparaissent dans le monde grec: la civilisation cycladique (3200 - 2000 avant JC), la civilisation minoenne (2000 - 1500 avant JC) et la civilisation mycénienne (1600 - 1100 avant JC). Sur la colline du château de Paroikia sont répérés des reliques d'un lotissement protocycladique, alors qu'on retrouve des lotissements importants de la même période dans divers endroits de Paros (Kambos, Drios, Koukounaries, Plastiras, Glyfa, Farangas). À l'époque de la domination minoenne de la mer Égée, Paros constitue un grand centre militaire et commercial de l'état Minoen et est colonisée par des Crétois. Selon la mythologie, le chef des colons Crétois, Alcée, a construit la première ville sur le site de la Paroikia d'aujourd'hui, lui donnant le nom honorifique de Minoa (ville royale). Suite à l'affaiblissement de la Crète minoenne, la puissance de Mycènes émerge dans la Grèce continentale. À Paros des reliques de la civilisation mycénienne ont été découverts sur la colline de Koukounaries, près de Naoussa et sur la colline du château de Paroikia.

1100 - 700 avant JC • Époque géométrique
Au tournant du millénaire, un groupe d'Arcadians, ayant comme chef Paros, s'installe sur l'île et lui donna le nom de son chef. Peu de temps après des nouveaux colons sont arrivés, les Ioniens. Paros est devenue une grande puissance navale. Le commerce du marbre est une source de richesse pour l'île (à l'époque), mais en même temps se développent l'agriculture et l'élevage.

700 à 480 avant JC •Époque archaïque

En 680 avant JC les Pariens fondent une colonie sur l'île de Thasos et exploitent les gisements aurifères des côtes Thraciennes. La sculpture est en plein épanouissement à Paros et des célèbres ateliers de sculpture apparaissent. Au 7e siècle la poésie présente une floraison particulière. Son représentant principale, le poète lyrique Archiloque, est considéré égal à Homère. En même temps à l'Est émerge une nouvelle force, les Perses.

480 à 323 avant JC • Époque classique
Le pouvoir oligarchique de Paros reçoit sur l'île les Perses et une grande partie de son armée suit la flotte perse aux expéditions contre la Grèce. Après la défaite des Perses (480 avant JC), la flotte athénienne, dirigée par Thémistocle, arrive sur l'île et oblige Paros à se joindre à l'Alliance Athénienne. Les célèbres sculpteurs de Paros Agorakritos et Scopas, créent leurs œuvres superbes Durant cette époque. La ville de Paros (à la place de l'actuelle Paroikia) a 50.000 habitants à l'époque, des bâtiments magnifiques et des temples, un théâtre et un stade. À la fin de la période classique, Paros devient l'allié des Macédoniens jusqu'à la mort d'Alexandre le Grand.

323 à 167 avant JC • Époque hellénistique
L'intervalle entre la mort d'Alexandre le Grand et la soumission de ses successeurs aux Romains est une période de conflits et de réorganisations avec de nouveaux royaumes à revendiquer leur souveraineté sur les Cyclades. Paros se trouve sous la domination des Ptolémées pendant de nombreuses années.

167 avant JC à 330 après JC • Époque romaine

Paros et toutes les autres Cyclades, y compris une grande partie de la Grèce continentale, sont une province de l'Empire Romain. Le développement s'arrête. L'île est utilisée comme un lieu d'exil.

330 - 1204 après JC • Époque byzantine
Le christianisme se propage à Paros au 4e siècle, comme il en résulte des vestiges des églises et des monuments paléochrétiens. C'est alors qui a été construite la première église de Panagia Ekatontapyliani, par ordre de Sainte-Hélène. Depuis le 10e siècle Paros se trouve au centre des incursions des pirates, qui provoquent des dégâts importants.

1204 - 1537 après JC • Occupation Vénitienne
Paros est intégrée au Duché de la mer Égée (1207), soumise successivement à la domination de différentes familles vénitiennes. Les habitants de l'île travaillent dans les champs comme des serfs sans être en possession de la terre, tout en continuant à souffrir des attaques des pirates et des pillages. Naoussa devient le siège des pirates. Les châteaux vénitiens de Paroikia, Naoussa et Kefalos (Marpissa) sont construits pendant cette période.

1537 - 1821 après JC • Occupation Ottomane
Le chapitre de l'occupation vénitienne de Paros se termine avec l'occupation de l'île par le terrible pirate Barbarossa (1537) et la destruction absolue qui s'ensuit. L'île dévastée désormais se conquere par les Turcs (1560). Pendant la guerre russo-turque (1770 - 1777) la flotte russe utilise la baie de Naoussa protegée comme centre d'opérations pour dominer la mer Égée.

L'histoire récente
Paros s' implique activement à la révolution grecque (1821). Les Cyclades, avec le Péloponnèse et la Grèce centrale, forment le noyau de l'État grec libre. Paros a énormément souffert pendant l'occupation allemande. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale les Pariens sont forcés à immigrer d'abord au Pirée et puis à l'étranger. Vers 1960, une nouvelle période de croissance est commencée pour Paros, principalement basée sur le tourisme.

 

 












ENGLISH | FRANÇAIS | DEUTSCH | ITALIANO | РУССКИЙ | ΕΛΛΗΝΙΚΑ
contactez-nous
mettez votre publicite ici
politique de protection